Le side-car : entre voiture et moto

side-car

Cette motocyclette à trois roues et munie d’un « panier » sur le côté était célèbre dans les années 50 et adaptée au budget de ceux qui ne pouvaient pas s’offrir une voiture. Le side-car combine alors le côté pratique d’une moto en permettant d’accueillir un passager comme dans une voiture. Il est en phase de devenir un objet de collection parce qu’on en produit de moins en moins.

Une conduite assez difficile

Tout d’abord il faut toujours penser à équilibrer les poids des deux côtés (conducteur et passager). Cette stabilité est nécessaire pour éviter les incidents en route. En effet, il faut faire attention dans les virages parce qu’en tournant à droite vous devez accélérer, et à gauche vous devez ralentir votre vitesse. Ce n’est pas évident. Mais si vous maîtrisez ce concept, vous aurez la possibilité de faire de bonnes balades sur votre side-car.

Un design qui a peu évolué

Les constructeurs n’ont pas vraiment mis à jour le style des side-cars. Si les matériaux sont devenus plus solides et la mécanique plus avancée, le côté rétro de la carrosserie est presque resté le même. Bien que des marques japonaises ont tenté de moderniser l’aspect et le confort du panier. Exception faite des side-cars de compétition, dits side-cars sportifs, utilisés pour le Championnat du monde de side-cars et inspirés des voitures de F1. Le copilote aura un rôle essentiel en démontrant ses prouesses techniques pour bien répartir le poids sur le side-car roulant jusqu’à 300km/heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close