Guide complète sur les robo advisor

robo advisor

La finance et la technologie s’allient pour donner encore plus d’opportunité aux épargnants d’optimiser leur investissement. La dernière innovation en date nous vient des États-Unis : le « robo advisor ». Il s’invite dans le secteur du financement dans l’hexagone. Désormais, plusieurs organismes financiers proposent de nouvelles offres attractives les unes des autres pour inciter les tontiniers à placer leur fond. Tour d’horizon sur les robo advisor.

Qu’est-ce qu’un robo advisor ?

Un robo advisor se définit comme un site en ligne proposant des conseils en investissement financier. C’est un outil d’épargne 3.0 qui révolutionne le domaine de la finance, et se traduit en français « robot conseiller ». Leur recommandation se déduit par l’usage des algorithmes qui considèrent une multitude de données paramétrées. La solution peut éventuellement remplacer le conseiller financier, mais sur le plan digital pour marquer le lien entre la technologie et l’expertise humaine. En France, les robo-advisors sont supervisés par l’Autorité des marchés financiers.

Comment fonctionne un robo advisor ?

Les robo advisors se présentent généralement par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne. Ces derniers vous mettent un questionnaire à remplir afin d’établir votre profil. Généralement, les questions tournent autour de vos renseignements personnels comme votre âge, vos sources de revenus, vos buts dans la démarche d’investissement.

Ensuite, l’outil analyse ces informations à l’aide d’un algorithme afin de vous suggérer un portefeuille de placement correspondant à vos objectifs. Une fois que le fond est mis en place, le conseiller financier digital prend les reines pour gérer votre placement. Il va réajuster périodiquement votre portefeuille pour atteindre de manière optimale vos objectifs de départ. Votre rôle se limite à l’alimentation régulière de votre compte.

Quels sont les avantages d’un robo advisor ?

Un robo advisor dispose d’une multitude d’atouts qui les différencie des services de placement proposés par institutions financières traditionnels ou les conseillers en gestion de patrimoine classiques. On peut citer parmi ses points forts :

  • Le tarif : l’outil propose un prix relativement dérisoire comparé aux acteurs habituels ;
  • Sa disponibilité : un robot advisor est présent essentiellement sur un site web en ligne. L’investisseur peut prendre contact avec ce dernier à tout moment pour souscrire à un placement ou faire un dépôt, mais aussi faire un retrait et contrôler la gestion de son portefeuille ;
  • Son accessibilité : un bon conseil en investissement ne se paie plus à un tarif exorbitant ;
  • Le suivi régulier et personnalisé de votre compte en temps réel ;
  • La qualité des recommandations rivalise pertinemment avec ceux des conseillers financiers classiques.

Quels sont les placements suggérés par un robo advisor ?

Un conseiller financier digital en France propose dans la majeure partie du temps la souscription à une assurance vie ou bien un plan d’épargne en action ou un compte-titres. À de rares exceptions près, le robo advisor investit votre argent dans des ETF ou trackers.

Les frais de gestion facturés par l’outil sont moindres puisqu’il se calcule à partir du montant de base. Le financier branché parle d’« actifs sous gestion ». Le taux ne dépasse pas généralement les 1 % suivant le site contacté par l’épargnant, et il s’applique annuellement.