Choix de courtier : quels critères prendre en compte ?

courtier

La vie de l’homme est parsemée d’imprévus. Heureusement un système est mis e place pour gérer les imprévus et les dommages qui y seront occasionnés qui est l’assurance. Un système qui fonctionne de manière à être alimenté continuellement sur un délai donné en fonction du profil de l’assuré, de la situation ou de la famille de cas qu’il veut assurer, et de la durée de contrat. Alors il faut au moins ces 3 principaux critères pour déterminer l’assurance adéquate. Mais cela ne tient pas toutefois compte du choix d’établissement assureur. Les histoires d’assurance ne sont pas ainsi simplement complexes, mais risquent de peser fort sur son portefeuille, autant dépenser raisonnablement ses sous. Tout cela est en effet le rôle du courtier, et comment en choisir ? Explications.

Le statut de son emploi

Les courtiers professionnels comme Prodeas.be tient à être présents autant sur le monde virtuel que réel. En effet, le métier de courtage en assurance est règlementé en Belgique. Toute personne se présentant légalement en tant que courtier peut alors s’afficher au grand jour. Du côté de cet exercice de fonction, il peut être un commerçant individuel indépendant, en étroite collaboration avec l’assureur en question ou chez un cabinet. Quelque choix le statut du courtier choisit ses rôles découlera toujours d’un accompagnement.

Courtier généraliste ou spécialiste

Ayant traité exclusivement du côté de l’assurance, recourir à un courtier assurance est donc un spécialiste. Mais tous les courtiers peuvent traiter la partie assurance du dossier notamment chez les cas classiques comme les prêts, le véhicule perso ou pro. Toutefois, la branche spécifique assurance de dissèque également en sous-branche ou à des produits telles l’assurance habitation, l’assurance flotte automobile, l’assurance prévoyance décès. Des situations qui amènent à conclure qu’un courtier en assurance renvoi à de meilleurs résultats sur les questions d’assurance.

Conseils ou accompagnement ?

Il est évident qu’une telle question amène à démarrer au point de l’explication de la nature exacte du métier de courtier. En effet, en tant que commerçant indépendant son rôle n’est pas de contracter de simple assurance (c’est à la taille de tout le monde), mais d’obtenir pour son client la meilleure condition qui soit. Pour cela c’est un accompagnement pérenne qu’il dédie. À commencer par les conseils, les orientations administratives, le montage de dossier, le contrat, le suivi des clauses de contrat et tous les soucis y afférents. À vous de conclure si de tels enchainements peuvent être interrompus.

Soucis d’assurance ?

L’assurance est un système pour gérer les imprévus ou faire face à un manque réellement prévisible dont les probabilités sont conditionnées par l’environnement de l’assuré. Toutes les personnes ne se souviennent du courtier que lorsqu’ils sont réellement au cœur de leurs gros soucis. Mais si tel est le cas, il n’est jamais trop tard d’appeler un bon courtier. C’est l’avocat idéal entre les parties concernées au sein d’un sinistre qui saura les droits de chacune d’elle et de faire saillir les véritables droits de son client.

Close